Cosmolux:  «Nous voulons faire du Luxembourg notre maison»
Economie

Cosmolux: «Nous voulons faire du Luxembourg notre maison»

Rita Biga
Rita Biga

Le fabricant de cosmétiques Cosmolux a présenté sa stratégie d'expansion jeudi après-midi. Echternach deviendra un site de production à long terme.

Echternach est plutôt connue, en général, comme une ville historique et une destination touristique. Depuis 2001 pourtant, des produits cosmétiques et de soins corporels sont aussi fabriqués dans la ville de l'est du Grand-Duché et sont vendus par de grandes chaînes de distribution. Aujourd'hui, Cosmolux, qui appartient au groupe Maxim, veut se développer davantage. L'entreprise familiale prévoit d'investir, d'ici 2030, 65 millions d'euros sur son site. L'investissement permettra d'élargir les capacités d'embouteillage, la production propre de bouteilles ou encore d'ajouter des équipements de transvasement en tubes et l'agrandissement des capacités logistiques, avec la construction d'un dépôt automatisé.

Au côté de Cosmolux, International Can SA, spécialisée dans la production de boîtes en aluminium destinées à l'industrie cosmétique, fait aussi partie du groupe allemand Maxim, sur ce même site d'Echternach, où l'investissement permettra de créer 270 emplois.

«Opportunités et avantages du Grand-Duché»

Le directeur général, Rolf Giesen, visiblement ému, a remercié ses 330 employés actuels de Maxim lors de la présentation, ce jeudi après-midi, en présence du Grand-Duc héritier Guillaume et du ministre LSAP de l'Économie Franz Fayot. «La réalisation des objectifs vous passionne», a-t-il lancé. L'entrepreneur a aussi souligné la relation de confiance et la coopération non bureaucratique avec le ministère de l'Économie. L'expansion de l'entreprise se fera d'ailleurs ici. «Nous voulons faire du Luxembourg notre maison».

Rolf Giesen était venu à Echternach il y a une vingtaine d'années pour acheter du matériel. Au lieu de ça, il a acheté un hall de production. Le début d'une success story. En 2020, le groupe Maxim a réalisé un chiffre d'affaires de 300 millions d'euros dans le nord du Luxembourg. Franz Fayot s'est réjoui du développement prévu par l'entreprise, qui «a reconnu et exploité les opportunités et les avantages du Grand-Duché comme site de production». (Adina Napolitano/L'essentiel)

MAXIM Gruppe // Maxim-Markenprodukte.de


Comments powered by Talkyard.